Ok

By continuing your visit to this site, you accept the use of cookies. These ensure the smooth running of our services. Learn more.

  • IN america :un film sur l'autre amerique

    2M nous a régalé,nous cinéphiles, nuit de mardi 15 nov. en diffusant un chef d'oeuvre du réalisateur irlandais JIM SHERIDAN:In america.Un  récit autobiographique bourré d'émotion qui relate une histoire un peu commune :l'émigration d'une famille irlandaise au Farwest( d'où le titre déroutant qui évoque le cinéma americaniste plein de stéréotype reprenants le mythe américain.

    le film aurait été un mélodrame quelconque,si Sheridan se contentait de suivre le déroulement d'une histoire commune voire banale,d'une famille qui émigre au farwest pour,vivre, sous de nouveaux cieux,une vie meilleure,et fuir la douleur que produit la mort du petit fils Frankie,en se soumettant aux conventions des deux registres mélés avec connaissance et acuité de regard:le mélodrame et le cinéma de l'émigration.Sheridan(qui a écrit lui méme le scénario en colabo avec ses deux filles)nous montre une amérique autre que celle vehiculée par le cinéma hoolyoodien...qu'un scénéaste français l'a résumé ainsi:"lorsqu'une bagnole s'arréte dans une station service c'est sans doute une bagarre qui aura lieu"....Sheridan trahit les attentes du spectateur façonné par le cinema americain.Rien d'américain dans In america:l'atmosphère est morne,c'est une atmosphère surtout interieure,peu importe le pays:le paysage exterieur. la mort,la maladie,la detresse,le déséspoir...et surtout la lutte contre la misère,et le mal de vivre par la force de l'amitié et la croyance en l'espoir et la tromperie des apparences....

    Reste à dire quelque chose sur l'intéprétation des acteurs:les deux fillettes ont montré un talent inégalé!ainsi que SAMANTA MORTON qui a incarné gracieusement le role de la mère Sara boulversée par la maladie et la perte de son fils,sans oublier Djimoun Honsou,le voisin noir qu'on se laisse leurré (nous spéctateurs,ainsi que les deux protagonistes:la mère et le père)par son aspect terrifiant( toxico,violent...)avant de découvrir sa bonté,voire sa dévotion et mystique.

    Film à revoir absolument...pour ceux qui ont manqué le rendez-vous.